Les logements de luxe ne perdent pas leur attrait pour les acheteurs étrangers

Les logements de luxe ne perdent pas leur attrait pour les acheteurs étrangers

Il n’y a pas de traces trop visibles de la crise provoquée par la pandémie de Covid-19. L’immobilier de luxe en Espagne a continué à attirer les acheteurs étrangers.

Malgré les restrictions de mobilité dues à la pandémie et même au Brexit, ce secteur n’a pas été affecté et a même connu une légère augmentation des prix. La part des étrangers achetant des logements d’une valeur supérieure à 500 000 euros était de 6,96 % l’année dernière. Il s’agit donc de la cinquième augmentation consécutive qui reflète “une nette tendance à la hausse qui, bien que faible, définit un comportement clair de la variable”, souligne le rapport. Les communautés autonomes qui ont obtenu le plus grand poids au cours de l’année dernière sont les Îles Baléares (24,83 %), la Communauté de Madrid (12,24 %), l’Andalousie (10,19 %) et la Catalogne (8,07 %).

Des prix stables

En ce qui concerne les prix, on s’attendait à ce que la pandémie entraîne une baisse des prix, mais c’est le contraire qui s’est produit. “L’offre de logements à vendre n’a pas augmenté et les opérations d’achat et de vente se sont multipliées. À Barcelone, les prix sont restés stables, avec de légères hausses dues en partie aux faibles taux d’intérêt et à l’augmentation de l’inflation”, explique-t-il. On pense qu’à court et moyen terme, les prix continueront à augmenter légèrement, car les revenus plus élevés ont permis d’accroître le niveau d’épargne.

Une destination idéale pour le télétravail

Avec l’évolution mondiale vers le télétravail, l’Espagne devient une destination privilégiée pour de nombreux étrangers à la recherche d’un changement. Le climat et le niveau de vie abordable par rapport à d’autres pays européens peuvent favoriser la vente de logements dans des régions telles que “Tenerife, Lanzarote, Fuerteventura en Málaga, entre autres”, explique M. Fernández. Qu’il s’agisse d’un investissement, d’une résidence secondaire ou d’un logement, ce qui est certain, c’est que l’on préfère désormais les grands espaces, les terrasses, les extérieurs et les espaces verts. “Les espaces communs tels que le jardin, la salle de sport et la piscine, s’ils sont privés, c’est encore mieux”, rappelle Eduardo Crisenti.

Chez Destiny Home, nous continuons à investir dans ce type de biens, où nous sommes sûrs que la rentabilité sera assurée à court et à moyen terme, en étudiant la tendance haussière du marché. Si vous souhaitez être conseillé par l’un de nos agents d’investissement spécialisés, vous pouvez nous contacter par l’un de nos canaux.

× Whatsapp